Editorial

La revue qui vous dit tout sur les coopératives d’habitation…

Edito

Chères lectrices, chers lecteurs,

En janvier dernier, une belle brassée de ministres et de pontes de diverses organisations internationales se sont retrouvés au Forum de Davos. Dans ce haut lieu de déclarations d’intentions plus ou moins louables, un petit groupe réuni sous l’égide d’une Conférence des ministres de la culture a produit la Déclaration de Davos, intitulée «Vers une culture du bâti de qualité pour l’Europe». Vous l’avez lue? Vous n’en avez pas entendu parler? 1

On peut notamment y lire au chiffre 8 que «(…) Une culture du bâti de qualité s’exprime donc à travers une conception réfléchie et concertée de toutes les activités de construction et d’aménagement du paysage, lesquelles accordent une place centrale non pas au profit économique à court terme, mais aux valeurs culturelles. Un environnement bâti de qualité répond donc non seulement à des exigences fonctionnelles, techniques et économiques, mais aussi aux besoins sociaux et psychologiques de la population.»

Tiens donc, qui l’eût cru! En termes de culture du bâti, il faudrait donc «accorder une place centrale non pas au profit économique à court terme, mais aux valeurs culturelles»? On croirait enfoncer des portes ouvertes… depuis plus d’un siècle déjà par les coopératives d’habitation en Suisse, et pourtant: une brève histoire des coopératives d’habitation montre hélas (p. 14) qu’en un siècle, leur mission n’a guère varié, les octrois de crédits sont toujours aussi hésitants et les pouvoirs publics à peine moins frileux. Alors heureusement, il y a la Déclaration de Davos…

Et heureusement que des personnes bien intentionnées cherchent même à lancer le mouvement coopératif au Tessin, et pas seulement pour des raisons culturelles, mais aussi et simplement pour remédier à l’explosion des prix des loyers, au mitage du territoire et à l’engorgement du trafic routier (p. 8). Et heureusement que l’OFL mène des études pour savoir comment aider les cantons, les villes et les communes à mieux loger dignement les ménages vulnérables (p. 12).

Et heureusement que l’on commence à se rendre compte qu’il est grand temps d’anticiper un tantinet les conséquences démographiques de la vague des baby-boomers pour loger la déferlante des futurs seniors, avec le 1er Forum du logement neuchâtelois2 (p. 38), la question des logements protégés (p. 20) et celle du confort et de la sécurité des logements (p. 28)… en accordant «une place centrale non pas au profit économique à court terme, mais aux valeurs culturelles».

Très bonne lecture, et à bientôt, pour suivre les actualités sur les plateformes du logement d’utilité publique.

Patrick Clémençon

 

1 Vous pouvez la télécharger sur habitation.ch/actualite > La Déclaration de Davos
2 Dont la revue Habitation est le partenaire média exclusif et dévoué