PUBLIREPORTAGE – renforcer les fondations avant de surélever

Avant de pouvoir surélever un immeuble, il faut parfois commencer par renforcer les fondations. C’est par exemple ce qui s’est passé à Nyon, où le sol de fondation de deux immeubles construits à la fin des années cinquante ne permettait pas de reprendre les charges de deux niveaux supplémentaires. Grâce à la méthode URETEK, il a été possible d’améliorer le sol de fondation et de l’adapter aux nouvelles charges.

La partie centrale des immeubles (avec des caves en sous-sol) a été fondée dans des dépôts glacio-lacustres (sables fins et limons peu compacts du retrait wurmien) reposant sur des dépôts morainiques rhodaniens plus compacts. Les côtés est et ouest des immeubles n’ont pas été excavés. Le radier de ces rez-de-chaussée repose également en partie sur des remblais mis en œuvre lors de la réalisation des bâtiments et des colluvions (correction du lit d’un ancien ruisseau). En regard des terrains rencontrés, l’augmentation de charge due aux deux niveaux supplémentaires ne peut être tolérée par le système de fondation en place; il a été décidé d’améliorer la capacité portante du sol au moyen d’injections de résine expansible.

Dans une première phase, la résine synthétique se concentre dans la zone de terrain au contact avec les fondations et en améliore les caractéristiques géomécaniques, remplissant d’éventuels vides macroscopiques. Dans une deuxième phase, le sol de fondation a été consolidé à des profondeurs plus importantes (jusqu’à -3 m – 4 m sous les fondations) au moyen d’injections. Ceci a conduit à un compactage élevé du terrain grâce à l’importante capacité d’expansion de la résine (force d’expansion max. 10 000 kPa = 100 kg/cm2). La résine se répand dans le terrain de fondation. Dès que la résistance du terrain est supérieure aux charges dues au terrain et à la structure située au-dessus, la pression due à l’expansion de la résine agit vers le haut. Le moment où la pression d’expansion la résine agit vers le haut et provoque le soulèvement de la structure est enregistré par un récepteur laser. Le sol est alors consolidé et la capacité portante du terrain permet dès lors de supporter la charge des niveaux supplémentaires, ce qui a été vérifié par des battages piézométriques effectués avant et après les injections.

Un avantage essentiel de la méthode URETEK Deep Injections® par rapport à des mesures constructives est qu’elle peut être mise en oeuvre à l’intérieur des bâtiments, même lorsque les locaux sont exigus. L’ensemble de l’appareillage d’injection est installé dans un camion qui peut se trouver éloigné jusqu’à 70 m au maximum de la zone d’injection. Pour leurs travaux, les techniciens n’ont besoin que d’un espace d’env. 1 m de largeur et de 1.5 m de hauteur pour les forages, la mise en place des tubes d’injection et les injections de résine synthétique. La méthode URETEK n’est pas seulement indiquée pour renforcer un sol ou stabiliser des fondations en cas de dommages dus à des tassements mais également, comme dans le cas concerné, pour compacter et stabiliser de manière optimale un sol pour lui permettre de supporter des charges plus importantes dues à la surélévation d’un bâtiment.

Pour en savoir plus: uretek.ch