Editorial

La revue qui vous dit tout sur les coopératives d’habitation…

Edito

Chères lectrices, chers lecteurs,

Pour fêter les 90 ans de publication ininterrompue de notre vénérable revue Habitation fondée en 1928, nous avions envie de vous livrer en cadeau, en plus du numéro que vous tenez entre les mains, une modeste brochure hors-série tirée à 6000 exemplaires1, au graphisme un brin décalé et aux contenus reflétant de manière totalement arbitraire et subjective une plongée dans les 90 ans d’archives de la revue Habitation.

Autre petit cadeau, dans les pages qui suivent: le coup de gueule2 du très honorable Philippe Diesbach, président de la Coopérative d’habitation Cité Derrière à Lausanne, contre la très honorable FINMA, qui aurait tendance à financer les logements chers des investisseurs privés au détriment des logements à loyers abordables des coopératives d’habitation (page 6).

Pour le reste du contenu passionnant de ce numéro, je vous renvoie au sommaire en page 3, car je suis pris d’une colossale, abyssale, incommensurable et irrépressible envie de digression.

L’Office fédéral de la statistique (OFS) a en effet publié le 19 novembre dernier les résultats de son enquête sur le budget de l’ensemble des ménages suisses en 2016. Toujours intéressants, les chiffres de l’OFS. Surtout quand ils plongent dans les replis de l’intimité des ménages. On y apprend par exemple que 59% des ménages (en moyenne 2,2 personnes) disposent d’un revenu mensuel inférieur à la moyenne (7124 francs). Que les ménages gagnant moins de 5000 francs bruts par mois n’ont pas les moyens de mettre des sous de côté. Ou encore que ces dames dépensent en moyenne 86 francs par mois pour leurs vêtements et ces messieurs 50. Mais ce qui nous intéresse le plus ici, c’est bien entendu de savoir combien nous dépensons en moyenne pour le logement. Les dépenses des ménages pour le logement et l’énergie sont en fait celles qui pèsent le plus3: en moyenne 1476 francs par mois ou 14,7% du revenu brut4. Soit un poil plus que pour manger et boire (6,3%) et se déplacer (7,7%). Le marché immobilier libre tire ce chiffre vers le haut; les coopératives d’habitation et d’habitants tirent ce chiffre vers le bas. Vive les coopératives!

Très bonne lecture, bonnes fêtes de fin d’année et nos meilleurs voeux de bonheur et de réussite pour 2019!

Patrick Clémençon

Brochure que vous pouvez retrouver en ligne avec des liens activés
sous www.habitation.ch/actualites > La revue Habitation fête ses 90 ans…

2 Les coups de gueule étant très très rares dans la revue Habitation, environ un tous les dix ans, j’espère que vous saurez en apprécier toute la saveur et la portée philosophique.

3 … après les dépenses obligatoires genre impôts et assurances sociales (27,4%).

4 Mais on sait que ce pourcentage grimpe vertigineusement plus vous êtes pauvres et qu’il dépasse souvent les 25% pour les plus mal lotis. Voir www.habitation.ch/actualite > 3e colloque de l’ARMOUP: logements et pauvreté, avec Doris Sfar (OFL)